Donner une messe pour les Chrétiens d'Orient

  • Votre demande de messe sera transmise aux églises partenaires pour l'intention spécifique des Chrétiens d'Orient. 
  • Pour des raisons de confidentialité, nous n'avons pas accès aux agendas des prêtres, cette messe sera donnée au premier créneau disponible par un des prêtres d'une église partenaire.
  • Bien sûr, il ne s'agit pas d'un « achat de messe », l'offrande contribue directement à la vie des prêtres.

Plus de détails

17,00 € TTC

En savoir plus

  • Si vous souhaitez une date précise, merci de contacter directement l'église.
  • Si vous souhaitez nous communiquer l'intention associée, vous pouvez utiliser la rubrique ci-contre, elle sera transmise simultanément.
  • Si vous souhaitez plus particulièrement aider sur place, vous pouvez vous rapprochez de l'Oeuvre d'Orient ou de SOS Chrétiens d'Orient
  • La messe n’a pas de prix. Mais dès les origines, les fidèles ont voulu participer à l’Eucharistie par des offrandes en nature ou en espèces. Elles étaient destinées à assurer les frais du culte, la subsistance des clergé, la vie de l’Église.
    Cette démarche est à l’origine de la pratique des honoraires de messe, qui date du VIIIème siècle et qui s’enracine dans l’Ancien Testament où le prêtre recevait une part des sacrifices faits à Dieu. Le prêtre doit toujours pouvoir vivre de l’autel. Le code de droit canonique légitime cette pratique (C.945) et la réglemente (C.946 et suivants). La vie matérielle de l’Église et de son clergé repose donc sur cette contribution volontaire des fidèles.

    On parle donc d’offrande. Mais là encore, il ne faut pas se tromper. C’est une offrande faite pour la subsistance de son clergé et ce n’est pas l’offrande accomplie à la messe car, dans l’Eucharistie, il n’y a pas d’autre offrande que celle du sacrifice du Christ à son Père auquel se joint l’offrande de toute l’Église : faisant ici mémoire de la mort et de la résurrection de ton Fils, nous t’offrons, Seigneur, le pain de la vie et la coupe du salut, et nous te rendons grâce car tu nous as choisis pour servir en ta présence (Prière Eucharistique II) (Centre National de Pastorale Liturgique 1998).

    Le montant de l’offrande est proposé par l’Assemblée des Évêques.
    – Pour une messe, l’offrande s’élève actuellement à 17 €.